Peut-on se passer du cuivre en protection des cultures biologiques ?

Compte rendu d'études | Mise à jour : mars 2018

Thématique : Méthodes de lutte et biocontrôle

Région : Échelle nationale

Année : 2018

Auteur moral (structure) : INRA Consulter le site INRA

Cette synthèse, issue d'une expertise scientifique collective, décrit les leviers disponibles pour réduire l'usage du cuivre en protection biologique. Travaillé autour des modèles gestion du mildiou de la vigne, du mildiou de la pomme de terre et de la tavelure du pommier, les recommandations issus de cette synthèse peuvent aussi s'appliquer à d'autres organismes pathogènes, cultures ou produits phytosanitaires. En effet, en plus des solutions alternatives à l'utilisation du cuivre au sens stricte, cette synthèse propose des leviers d'action en terme agronomique et stratégique, transferable à d'autres contextes.