Publication du rapport 2019 de surveillance des pollens et moisissures

Actualités

Thématique : Prévention et prophylaxie

Région : Échelle nationale

À l’occasion de la journée française de l’allergie ce 17 mars 2020, les organismes de surveillance des pollens et moisissures dans l’air ambiant, l’Association des Pollinariums Sentinelles de France, la Fédération Atmo France (regroupant les Associations agréées de surveillance de la qualité de l’air) et le Réseau National de Surveillance Aérobiologique, publient le rapport de surveillance des pollens et des moisissures dans l’air ambiant en 2019.

 

La surveillance 2019


Le rapport 2019 établi par ces 3 organismes, dresse le bilan de la surveillance des émissions de pollens et moisissures dans l’air ambiant. Il fait ressortir les résultats suivants :

Le cyprès : la saison pollinique des cyprès n’a pas été plus précoce que les années précédentes mais elle a été plus intense, due à des conditions météorologiques très favorables tout au long de la floraison.
Le bouleau : après des quantités records sur l’année 2018, 2019 a été beaucoup plus calme. Si les tendances globales restent à l’augmentation, la saison 2019 a été en diminution sur une majorité des sites de l’hexagone.
L’ambroisie : l’année 2019 ne restera pas dans les annales comme une année forte en pollens d’ambroisie. À part quelques sites dans les zones d’infestation, les quantités annuelles de ce pollen sont en diminution. Il faudra attendre plusieurs années pour confirmer si 2019 est une exception due aux conditions météorologiques ou un début de tendance.
Les graminées : une présence plus précoce pour la flouve et le vulpin et une fin de saison marquée par la présence de ray-grass et fléole