La synthèse 2016 de surveillance biologique du territoire est en ligne

Actualités | Le 20/07/2017

Thématique : Suivi des bio-agresseurs

Région : Échelle nationale

Cette synthèse nationale est issue des observations compilées dans les BSV JEVI édités en 2016, ainsi que celles des bilans phytosanitaires régionaux réalisés par les animateurs-filière JEVI.

 

Les conditions climatiques (hiver doux, printemps frais et humide, été sec et chaud avec des épisodes caniculaires) ont non seulement été défavorables aux végétaux mais également à certains bio-agresseurs des plantes. Ainsi, la pression parasitaire était dans l’ensemble faible voire très faible, avec des dégâts modérés. Les organismes réglementés et émergents continuent à progresser sur le territoire - pyrale du buis (1er signalement dans le 88), chalarose du frêne (progresse vers le sud et l’ouest), charançon rouge (1er foyer n Normandie en jardinerie (76), diversification des essences touchées), papillon palmivore (1er signalement en Corse), chancre coloré du platane (progresse sur les territoires touchés). Xylella fastidiosa continue à être détectée sur de nouveaux végétaux, essentiellement en Corse. Le flatide prunieux a pour la 1e fois été détecté dans le 75. Le tigre du piéris reste pour l’instant discret. Les bio-agresseurs ayant engendré le plus de dégâts dans les JEVI en 2016 sont la pyrale du buis, la mineuse du marronnier, le tigre du platane et la maladie des tâches noires du rosier.

A noter une pression des thrips sur laurier tin qui augmentent d’année en année. Les dégâts de limaces et escargots sont également de plus en plus signalés.